LE SPECTACLE 2022 DE L'ATELIER AMATEUR 

CANUTS, la trame de l'histoire

Affiche Canuts et Comm JPEG2.jpg
Affiche Canuts et Comm JPEG.jpg

Canuts, la trame de l'histoire

 

« Le 3 décembre 1831, j’entrai dans Lyon à la tête d’une armée de 20 000 hommes rassemblée sur ordre du roi Louis-Philippe. Sa Majesté avait été très claire : il s’agissait d’écraser une petite révolte d’ouvriers qui n’avait que trop dégénéré en province lyonnaise. »

Décembre 1850. Jean-de-Dieu Soult, vétéran Maréchal Général de France et Ministre de la Guerre du roi Louis-Philippe sous la monarchie de Juillet, écrit ses mémoires.

Quelques mois avant sa mort, cet ancien militaire et homme d’État français revient sur un détail de son impressionnant parcours. Un épisode pour ainsi dire insignifiant parmi les hauts faits d’armes auxquels il a été associé durant sa vie, une anecdote presque : la première insurrection des canuts à Lyon du 20 novembre au 7 décembre 1831.

Une anecdote. Presque.

Et pourtant, quelque chose lui échappe. Il a beau tenter de reconstituer la mécanique, le déroulé précis de cet événement, quelque chose, systématiquement, lui manque. Quelque chose que, près de 20 ans après, il n’arrive toujours pas à saisir...

La_revolte_des_canuts.jpeg

Cette année, la Troupe Permanantes plonge au cœur de l’Histoire de France et explore les métiers à tisser des ouvrier·e·s de la soie lyonnaise : les canuts.

Nous n’inventons presque rien, ça s’est vraiment passé. Louis-Philippe est Roi des Français, l’économie est en pleine croissance. À Lyon, les machines tissent sans s’arrêter et les marchands font du profit sans se préoccuper des canuts.

Sur la colline de la Croix Rousse, dans les rues de Lyon, au Palais des Tuileries de Paris ou ailleurs, chacun·e reste à sa place. Pour l’instant.

Thénardier fait rire, Louis-Philippe est avare, l’armée attend, Guérin fabrique, Soult est

Maréchal, Bouvier se protège, Louise a du cœur, Rose est furieuse, Suzanne est rentrée et le maire est parti.

Mais on entend déjà la révolte qui gronde.

Les infos pratiques

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur le spectacle CANUTS, la trame de l'histoire

C'est quand et où ?

  • Samedi 18 juin à 15h30

  • Samedi 18 juin à 20h30

  • Dimanche 19 juin à 15h30

Représentations au Théâtre Francine Vasse (Nantes)

Quels sont les tarifs ?

Tarif plein : 17 euros

Tarif réduit (- de 18 ans et demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif) : 12 euros

Tarif VIP (Petit verre offert par la Troupe, accueil personnalisé, entrée prioritaire et places réservées en salle) : 30 euros

Où peut-on réserver notre place ?

Sur Internet : dès le 15 avril pour HELLO ASSO, très bientôt sur BILLET REDUC !

Sur place (Théâtre Francine Vasse) : le samedi 18 et le dimanche 19 juin (sous réserve de disponibilité de places) par CB, chèques ou espèces

HELLO ASSO

BILLET REDUC 

Informations importantes

  • Vos billets sont non remboursables, non reportables, non échangeables entre dates.

  • Il n'y a pas de placement numéroté, assurez-vous d'arriver un peu en avance si vous souhaitez des places en particulier (ouverture des portes une demi-heure avant le début du spectacle).

  • Assurez-vous d'avoir vos billets avec vous (papiers, imprimés ou mail avec le billet d'entrée - hors QR code). L'entrée dans la salle se fera sur listing nominatif des personnes ayant réservé. Toutes les personnes pour lesquelles vous aurez réservé des billets devront être présentes pour que vous rentriez en salle.

  • Le spectacle complet dure 1h30 sans entracte.

  • Le spectacle est tout public, néanmoins les enfants de moins de 6 ans peuvent être impressionnés par le volume sonore.

  • S'il fait chaud dehors il fera chaud dedans, n'hésitez pas à vous munir d'un peu d'eau.

Informations sanitaires

Merci de bien vouloir respecter l'ensemble des consignes sanitaires qui seront applicables aux dates du spectacle tout au long de votre venue au Théâtre Francine Vasse.

Comment venir au Théâtre Francine Vasse ?

En voiture :

- Le stationnement est payant et limité dans le quartier, prévoyez le temps nécessaire pour vous garer.

- Pour plus de sérénité, il y a le parking payant couvert Graslin, rue du Chapeau Rouge (10 min à pied)

En transports en commun :

- Bus ligne C3, 23, C2, arrêt "Édit de Nantes"

Avec le soutien de

LOGO-VILLE-NOIR.png
logo-vasse.png